2022, qu’est-ce que ça change ?

Rien de concrètement différent entre vendredi 31 décembre 2021 et dimanche 2 janvier 2022. Il s’agit là d’une étape symbolique que nous décidons (ou non) de « marquer ». Nous pouvons faire le bilan et mettre nos résolutions, nos objectifs sur la table. Chacun choisit le terme qui lui convient.

J’aime faire ce pas de côté qui nous permet de poser un nouveau regard sur une situation, un projet… et ce, quelle que soit la période de l’année. Bien sûr, la fin de l’année civile, comme la fin d’une année scolaire peuvent être des périodes propices. L’important est de le faire quand le besoin est là.

Ces jours-ci, j’ai ressenti le besoin de me comporter en véritable « oursonne » et de rester dans mon cocon.  J’ai pris le temps d’observer mes sensations corporelles et j’y ai « vu » d’innombrables tensions. J’ai eu beau mettre en place ma pratique sophrologique notamment, elles sont encore là. Puissantes et significatives. Certaines sont là depuis des jours, des semaines, voire des mois pour certaines…

Par le souffle, j’ai expérimenté le relâchement… Par le sommeil, je me suis régénéré. Et pourtant… Il me manque encore un peu de lumière pour sentir le renouveau du printemps à venir. Je vais demeurer « oursonne » encore quelques temps.

J’ai fini par poser des mots sur mon carnet. Sur mes projets, mes échéances, mes « choses » à faire… Ca a été laborieux et inconfortable (décidément ce terme est dans mon top 5 des mots les plus utilisés en ce moment).

Finalement, j’ai fini par déposer mes peurs, mes croyances limitantes et projeter mes désirs pour cette année 2022. Qu’est-ce que j’ai vraiment envie de vivre ? D’oser ? D’expérimenter ? Quels choix je vais faire ? Quelle vont être mes énergies ? Mes priorités ?

Alors, mon vœu pour cette année qui vient, c’est ça je crois : être consciente de mes freins et d’oser avancer vers mes rêves. De négocier toujours entre les virages et la ligne droite. De viser l’équilibre qui parfois me déséquilibre… De mieux me connaître pour être plus à l’écoute de mes clients, de mes amis, de ma famille, de la vie, sans me renier… autant que possible en tous cas. De m’adapter, de changer d’avis, d’apprendre, de comprendre (ou non), d’être intentionnelle, lucide… De faire de mon mieux en tous cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.